La lettre à Lulu
n°16 - fév

Occupation. Gisèle Gautier équilibriste



Commandée par la mairie de Carquefou en 1990, l’étude sur l’exploitation de la Fleuriaye prévoyait une subvention municipale d’équilibre d’1,1 MF par an. La chambre des comptes a établi que les prévisions ont explosé : 3,3 MF en 1994, 4,1 MF en 1995. Et 4,5 MF en 1996, soit deux fois plus que les recettes propres. Mais depuis, le maire Gisèle Gautier a recruté un commercial pour améliorer le taux d’occupation de la salle. Alors qu’il suffisait de changer les prévisions. A posteriori.

Lu 2037 fois