La lettre à Lulu
n°37 - été

Où sont nos navires ? Où la P.Q. erre-t-elle ?



Où sont nos navires ? Où la P.Q. erre-t-elle ?
L’été est propice aux grandes manœuvres et aux petits ajustements dans la PQR, alias presse quotidienne régionale. Quelques changements notables se profilent dans les journaux nantais. Jean-Claude Murgalé quitte la direction départementale d’Ouest-France et renonce du même coup aux célèbres randonnées pédestres du grand quotidien pour s’occuper des nouveaux médias, et notamment des projets de télévision du groupe rennais sur Nantes. Le jovial Yves Scherr, actuel patron de la locale nantaise le remplace, il est lui même remplacé par Joël Bigorgne, un ancien stagiaire de la rédaction de Nantes. Changements notables également à la tête de Presse-Océan. Bruno Hervieu, transfuge du groupe Hersant en provenance du Havre, auréolé d’une réputation de «gestionnaire pointilleux» vient de prendre la direction générale du quotidien de la rue Santeuil.

Du coup l’imprévisible rédacteur en chef Jean-Pierre Champiat, en voie de marginalisation, reprendrait du poil de la bête, sans que les petites mains de la rédaction sachent s’il s’agit d’un retour en grâce durable ou d’un dernier tour de piste avant d’aller voir ailleurs. Le ridicule n’ayant jamais tué personne, L’Hebdo de Nantes préparerait de son côté une énième nouvelle formule. Edouard Coudurier, le patron du Télégramme de Brest et principal actionnaire de l’hebdomadaire a en effet décidé de continuer l’expérience en dépit des piètres résultats d’Hervé Louboutin, le nouveau directeur, et de son équipe, entièrement renouvelée. L’idée de génie consisterait à revenir sur l’information de proximité, l’actualité des quartiers. Voilà qui ressemble fort à l’improbable quête du lecteur perdu.

Lu 4318 fois