La lettre à Lulu
N°26 - décembre 199

Ouest Boum Boum France. Pas d’homos chez les gratos



D’abord, on avait appris que le journal d’annonces gratuites Paris Boum Boum et ses annonces branchées cul étaient tombés dans le giron de Spir Communication et donc d’Ouest-France qui contrôle Spir*. Par cette ouverture aux droits de l’homo et du citoyen, l’humanisme chrétien de Ouest-France s’essaie au grand écart. A l’occasion, on se rappellera que ce même Paris Boum Boum a été condamné pour proxénétisme en juin 1994 «pour avoir accueilli dans ses colonnes des annonces de salons de relaxation et de dames en studio, comme son confrère Pariscope» cinq mois plus tôt**. L’ordre moral ayant déjà sévi à l’instigation des ligues de vertu bénitière, l’ordre moral d’entreprise a sanctionné à nouveau les écarts de la sexualité bien pensante : le groupe Spir vient de refuser, au nom d’un «choix éthique», la pub homosexuelle d’un club de rencontres qui annonçait jusqu’à présent dans Paris Boum Boum***. Quelques siècles après la destruction de Sodome et Gomorrhe, on ne peut que saluer ce sursaut, même tardif, des défenseurs de la famille et de l’orphelin.

* Voir