La lettre à Lulu
n°41 - juin 2003

Ouest-France libre. Retraite macht frei



Toujours du bon côté du manche, Ouest-France a décidé de soutenir de tout son poids la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Et, quoique Breton, le premier quotidien de France ne fait pas dans la dentelle. S’en prenant à la CGT, Ouest-France entre en résistance et dégaine son éditorialiste de choc*, Jean-Yves Boulic, lequel tire à boulets rouges sur les méchants vilains gauchistes qui font rien qu’à embêter ce bon monsieur Raffarin. Sans autre forme de procès, il n’hésite pas à comparer l’actuelle opinion publique opposée à la réforme… à la France collabo d’antan ! «En 1940 aussi, l’opinion était majoritairement favorable à l’Armistice.» Fichtre ! Personne ne voit le rapport mais qu’importe, le coup est parti : les opposants au gouvernement sont des traîtres à leur patrie (ne préfèrent-ils pas d’ailleurs «leurs partis à leur patrie», comme l’a subtilement rappelé Raffarin ?) Pourvu que Boulic n’appelle pas à tondre Bernard Thibault…


<I>* Ouest-France, le 10 juin 2003.</I>

Lu 2727 fois