La lettre à Lulu
N°98-99 - décembre 2017

Parc d'anti-attractions à la nantaise

Catalepsie


Catalogue des catas, des flops et des couacs, qui font chuter le taux d'attractivité de la cité des Dolnalducs de Bretagne.


Parc d'anti-attractions  à la nantaise

L'augmente à Nantes La facture du parvis de la nouvelle gare (passée de 10,9 à 14,6 millions en juin), les amendes de stationnement (de 17 € à 35 € le 1er janvier prochain), les accidents corporels (382 accidents en 2016 contre 350 en 2014, surtout des piétons et des cyclistes), la taxe foncière (+20,75 % entre 2011 et 2016). L'immobilier toujours plus cher, + 13 % les apparts anciens, + 10 % les pavillons. Le tarif des transports en commun, plus cher de 1 % le 1er juillet, pour la dixième fois depuis 2008. À 8 € full price en 2015, le tarif de l'éléphant s'est depuis alourdi à 8,50 €. En revanche, le parti socialiste a perdu du poids. Et perdu ses éléphants.

Paradisette Pas le moindre Nantais dans les révélations des Paradise Papers. Aucun sens du bad buzz pour booster la réputation de la ville.

Tro boggan. Le voyage à Nantes accroche un toboggan qui tobocoince au flanc du château. Rate l'ouverture le 1er juillet, reporte deux fois. Deux semaines de retards et de réglages postdernière minute. Il ouvre enfin au public. Excès de vitesse. Deux blessés. Ferme aussitôt une semaine. Ne rouvre que le 28 juillet. Un mois de foutu. Le Voyage à Nantes avait déjà eu la maison flottante qui coule (juillet 2007), le canard géant gonflable dégonflé (juin 2007), la cabine téléphonique aquarium qui fuit (juillet 2016).

Décentralisation. L'école centrale de Nantes est requise comme pivot central d'une redistribution de l'université de Nantes, qui joue cavalier seul après avoir échoué à s'associer avec Rennes et les autres pôles universitaires bretons et ligériens. Patatras en juillet, le conseil d'administration de l'école Centrale déclare forfait par 20 voix pour, quatre contre, une abstention. Le directeur Arnaud Poitou est illico limogé par le ministère. Limoges, c'est beau, aussi.

Poubelle la vie. Les cadres de Nantes métropole imposent une tournée aux nouvelles normes aux éboueurs. Ils ne doivent plus courir ni ramasser les deux trottoirs à la fois, ni les sacs hors des bacs à roulettes. Tournées impossibles disent les agents, habitués à la course à pied. Résultat : une aubaine pour les rats, ravis de ce garde-manger en libre-service à ciel ouvert.

Qué sera ces rats. Dilemme : « Qui du rat ou du composteur est arrivé le premier à Malakoff ? » (Ouest-France, 27/10). Sans se demander quand la main de l'homme y a mis le pied.

Rat à la récré. Rats et seringues dans la cour de l'école Molière (Ouest-France, 09/11).  Les parents d'élèves fâchés fâchés : « Des seringues usagées et des boîtes de médicaments sont balancées dans la cour. Nous avons demandé si le mur pouvait être rehaussé. »
Le rat s'en fout, il bouffera le mur.
 
Hosto cracra. Les cuisines du CHU infestées de blattes et de rats (LCI, 17/05) puis les urgences envahies de punaises de lit (Ouest-France, 19/09). À quand une infestation d'éléphants dans les perfusions ?

Carrément fiasco. Un carrouf contraint de s'installer dans un immeuble vide par décision de justice en avril 2015, un maquedo arrivé en juin 2016, une boulangerie franchisée en novembre 2017 et c'est tout : le Carré Feydeau, ex-immeuble Neptune, est toujours bien vide quatre ans après sa livraison. Restent 10 000 m² vacants. Même Johanna Rolland le reconnaît, la ville qu'elle dirige a merdé : « On s’est plantés » (Place publique, septembre 2017). Promoteur choisi pour commercialiser les espaces trop gourmand, loyer inabordables. Pourquoi pas l'arbre aux hérons au sous-sol ?

Recarrément fiasco. Pas très carré malgré son nom, le square Fleuriot est au centre d'une polémique ; absence de concertation, enquête publique ultra rapide au cœur de l’été, non mise en ligne des conclusions du commissaire enquêteur, architecture mochedingue, oubli préalable des vestiges archéo pourtant bien connus. Un plancher de verre les recouvrira. Effort tardif de transparence.

Lu 112 fois














La Lettre à Lulu : Une tranche de la vie secrète des cadres nantais observée, mise en BD et offerte par @rayclid à Lulu.… https://t.co/HgMd4RWqvI
Jeudi 20 Septembre - 00:18
La Lettre à Lulu : RT @MarionEhno: Évacuation des défenseurs de la forêt de #Hambach contre l'extension d'un projet minier. Un mort. En France comme en Allema…
Mercredi 19 Septembre - 23:41
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: #MondayMotivation https://t.co/AuoQE879wr
Lundi 17 Septembre - 11:19
La Lettre à Lulu : RT @Bloom_FR: Article CRUCIAL de @Reporterre sur lien entre #EvasionFiscale & destruct° de la nature. 70% des navires de pêche illégaux son…
Vendredi 14 Septembre - 11:03
La Lettre à Lulu : RT @AlterNantesFM: @AlterNantesFM lance une campagne de crowdfunding sur @ululeFR pour l'achat d'un serveur de diffusion performant et d'un…
Vendredi 14 Septembre - 10:59