La lettre à Lulu
Lulu 49 été 2005

Partoche . Fais pas le pupitre !


L’ONPL a des problèmes de rythme financier. Et de mélodie commerciale.


Partoche . Fais pas le pupitre !
Un audit réalisé en 2000 sur l’orchestre national et pays-de-loirain «a révélé que l’ONPL pâtissait d’un déficit de notoriété», note la Chambre régionale des comptes scrutant les bilans comptables de l’orchestre, qualifié de «formation qui n’est pas de tout premier plan (…) La renommée internationale reste modeste. Les citations dans la presse spécialisée internationale sont loin de celles qui concernent d’autres orchestres régionaux», ajoutent les magistrats des comptes, pas très portés sur le chauvinisme. Ils remarquent que l’orchestre philharmonique n’a joué que 16 concerts à l’étranger entre 1997 et 2003. Dans la presse française, pas non plus au top. L’orchestre devrait aller jouer directement dans les rédactions.

Pour faire des économies, l’ONPL a truqué deux emplois jeunes, en 1998, deux «agents d’orientation» qui étaient en fait, précédemment employés par l’ONPL avant de se voir embrouiller par un contrat emploi jeunes. «Il est apparu que ces deux agents recrutés travaillaient déjà pour l’ONPL depuis plusieurs années et que leurs deux postes ont disparu concomitamment à la conclusion des contrats d’emplois jeunes pour des fonctions équivalentes mais sous un autre intitulé».

«Discographie faible»,
insiste le rapport. Seul le CD enregistré avec Tri Yann se vend. L’enregistrement de Cavanna, sorti en 2000 «et pourtant couronné par plusieurs prix, se serait vendu à quelques dizaines d’exemplaires seulement». La spécialisation récente vers la musique contemporaine est qualifiée par les magistrats de «risque inversement proportionnel à l’attraction qu’exerce ce genre musical sur le public». Devraient faire un peu de variète, les musiciens ligériens.

Les recettes tirées des ventes des disques sont «faibles», mais c’est beaucoup à côté des ventes «anecdotiques» des autres produits dérivés, jeux de société, polos et tee-shirts, foulards, cravates en soie, sacs serviettes, et même du pinard. Autant de babioles pas très musicales dont on a constaté quelques disparitions «inexpliquées» dans le stock. Au prochain concert, contrôle d’alcoolémie pour les cordes et fouille à corps de Choristes.

Lu 1598 fois













La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL L'édito de Hervé Kempf https://t.co/W01QChgyRe
Jeudi 14 Décembre - 09:13
La Lettre à Lulu : Et voilà le sommaire ! À vos kiosques ! https://t.co/ol9gm9LcGT https://t.co/OvwK5nVXIO
Jeudi 14 Décembre - 08:51
La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53
La Lettre à Lulu : Pour rendre hommage à François-Régis qu'on regrette déjà, replongeons dans un de ses grands reportages. https://t.co/jiuJKtjKza
Mercredi 13 Décembre - 12:58
La Lettre à Lulu : La Lettre à Lulu 98-99 en kiosques demain. Voilà déjà la une... https://t.co/DWLuTQoQQA
Mercredi 13 Décembre - 12:56