La lettre à Lulu
Lulu à chaud !

Pas lu dans Ouest-France


Lulu a le plaisir de vous offrir le début de roman commandé à Patrick Dewdney par Ouest-France... qui ne l'a pas publié, allez savoir pourquoi. Une fausse manip, sans doute.


Patrick K. Dewdney* était l'un des auteurs invités au festival Mauves-en-Noir les 14 et 15 avril derniers. Ça chauffait dur à la Zad, l'occasion pour Patrick de revenir sur une anecdote survenue l'an dernier en ce même festival : "Une journaliste d'Ouest-France a proposé un concept d'article à cinq auteurs, dont j'étais. Il s'agissait de rédiger chacun un début de roman, qui se verrait publié dans l'édition du lendemain. L'un d'entre-nous s'est désisté. Les autres ont écrit. La journaliste était ravie. Nous fûmes photographiés. Les textes sont partis au cours de l'après-midi.
Ne connaissant Ouest-France que via son traitement médiatique sélectif (pour ne pas dire orienté) des sujets sociaux, et en particulier ceux qui concernent la ZAD de Notre-Dame des Landes et les violences policières à Nantes, je me suis dit que l'occasion était bonne pour faire un petit clin d’œil à ce sujet.
Sans réelle surprise j'ai découvert le lendemain le journal où figuraient trois textes au lieu de quatre..."


Avec l'aimable autorisation de l'auteur, le début du roman qu'Ouest-France n'a pas souhaité publier :
 
"Les mouches noires en chapelet autour des bouches et des orbites.
Ils en avaient tué quatre ici. D'autres un peu plus loin, dans les bois. Le chemin était creusé par le passage des fourgons et piqueté des pierres qui avaient été lancées. Les bâtons pâles gisaient là où ils étaient tombés, dans les fossés et la broussaille piétinée. L'air poissait encore du parfum des lacrymogènes.
Les corps gisaient le long du chemin, côte à côte, livrés aux regards tremblants de ceux qu'on avait nassés. Après les coups de feu et la panique, après le gaz et les grenades, il y avait eu un grand silence confus. Ailleurs résonnait encore le bruit des bottes et le grésillement des radios, mais sur le chemin de la première barricade, seulement le calme, et un merle qui chantait."
 
*Patrick K. Dewdney est né en Angleterre en 1984, et réside en France depuis 21 ans. Après un cursus scolaire dans la filière des lettres, il publie son premier roman, Neva, en 2007.
Après la sortie de cet ouvrage, il renonce à poursuivre son master pour se consacrer exclusivement à l'écriture.
Perséphone Lunaire, son premier recueil de poésie, est publié en 2010.
Il publie, en 2015, Crocs puis, en 2017, Ecume.
Patrick K. Dewdney habite actuellement dans la campagne limousine, où il expérimente l’auto-suffisance et la réflexion sociale en parallèle avec son écriture.

Lu 267 fois













La Lettre à Lulu : RT @Kschka: Des dizaines de grenades explosives #GLIF4 balancées sur la ZAD ont été fabriquées en 2005, et sont donc périmées depuis 2015..…
Samedi 26 Mai - 10:26
La Lettre à Lulu : RT @ZAD_NDDL: A diffuser partout. Appel à rejoindre ganté de rouge la manif du #26mai , à Nantes et partout en France.En soutien en Maxime…
Samedi 26 Mai - 10:25
La Lettre à Lulu : RT @ChrisPerrot29: @Prefet44 @bleuloireocean @Gendarmerie #NDDL Le pain ou le saucisson, vous les coupez comment les tranches chez vous ? A…
Vendredi 25 Mai - 10:27
La Lettre à Lulu : RT @ZIRAdies: Allez hop, @gerardcollomb refait le stock après #NDDL : 17544153 euros d'attribution de marché de grenades pas plus tard qu'h…
Vendredi 25 Mai - 10:26
La Lettre à Lulu : RT @AntoineDen: Conférence de presse de "l'assemblée des blessés" à #Nantes. Ce médecin égrène les blessures constatées ces dernières semai…
Mercredi 23 Mai - 23:01