La lettre à Lulu
Lulu 76 - mai 2012

Pas perdre le nord. Le sale boulot lillois



Avec un siège luxembourgeois et non plus nantais, Eurofins évite la honte d’abriter la tête d’un groupe mêlant success story et sale boulot. Eurofins a pris le contrôle (65 % du capital) de l’ex-Institut Pasteur de Lille, pour son savoir-faire sur les contrôles de l’eau. Mais le marché est en train de couler, paraît-il. Premiers effets : 63 licenciements en février 2011. Pas suffisant, 33 des 173 postes restant vont aussi passer à la trappe. Fin mars, les salariés ont défilé avec des pancartes « Pour engraisser ses actionnaires, Eurofins saigne ses salariés »*. Pourvu que ça se sache pas à Nantes. 

* Nord-Éclair, le 30 mars 2012

Lu 137 fois













La Lettre à Lulu : À propos de Notre-Dame-des-Landes... Lulu suit l'affaire depuis un moment, retrouvez nos articles sur le sujet réun… https://t.co/HrJx1jbn1r
Jeudi 14 Décembre - 19:27
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL L'édito de Hervé Kempf https://t.co/W01QChgyRe
Jeudi 14 Décembre - 09:13
La Lettre à Lulu : Et voilà le sommaire ! À vos kiosques ! https://t.co/ol9gm9LcGT https://t.co/OvwK5nVXIO
Jeudi 14 Décembre - 08:51
La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53
La Lettre à Lulu : Pour rendre hommage à François-Régis qu'on regrette déjà, replongeons dans un de ses grands reportages. https://t.co/jiuJKtjKza
Mercredi 13 Décembre - 12:58