La lettre à Lulu
n°17 - avr

Pavillon. Mouvement de terrain



Pavillon. Mouvement de terrain
Pour jouer au Ronaldo ou au Zidane, les 500 potaches du collège du Héraut, à St-Herblain n’ont qu’un vieux terrain de foot en stabilisé. Mieux que rien. En février dernier, les profs apprennent incidemment que la mairie, propriétaire du terrain, va le vendre. Un lotissement de 15 pavillons est prévu. Le collège, où personne n’a été prévenu, s’alarme. En remplacement, la mairie conseille d’aller jouer dans la caserne de CRS voisine ! Autre solution, aménager un petit bout de terrain où on ne pourrait ni courir, ni rien lancer, ni organiser de sports collectifs : super, les cours de gym ! Dernière proposition : se déplacer vers un nouveau terrain qui mobiliserait une heure en car pour s’y rendre et revenir. Charles Gautier, maire PS de St-Herblain a une haute idée de la concertation. Aux enseignants et à la directrice, il lâche : «Ça aurait changé quoi, si je vous avais prévenu ?» C’est ça un élu de terrain.

Lu 2129 fois