La lettre à Lulu
N°7 - octobre 1996

Pavillon de complaisance

Loyer zéro



Pavillon de complaisance
Arrivé à Nantes en janvier 1990, Jean-Pierre Canet, le directeur de l’office public d’HLM a été logé 27 mois à l’œil. Un pavillon de quatre pièces, 90 m2, loyer évalué autour de 4 000 F par mois. "Cet avantage en nature n’a pas été déclaré à l’administration fiscale", note la Chambre des Comptes, en précisant qu’une telle "concession pour utilité de service doit être assortie d’une redevance d’occupation, ce qui n’est pas le cas ici". Depuis mars 92, le directeur a acheté une maison personnelle. "J’ai fait les démarches auprès du fisc. Je ne vais pas jouer ma carrière sur des conneries pareilles" dit-il en évoquant aujourd’hui ce logement . Un vrai pavillon noir.

Lu 2586 fois