La lettre à Lulu
Lulu 76 - mai 2012

Pépépé. Pour Vinci dire



Projet d’aéroport ? Investissements publics, profits privés refilés direct aux actionnaires de la multinationale Vinci. Nom de code : Partenariat public-privé. Ce pépépé promu ici par le PS, est ailleurs fustigé par le même PS. Le PS qui approuve à Nantes cette combinazione est nationalement contre. Pendant la campagne, Alain Rousset, le porte-parole de François Hollande pour l’industrie, l’innovation et les PME a fustigé les partenariats public-privé, plombant les partenaires publics et massacrant les PME du bâtiment. «L’appel à des prestataires privés pour financer et gérer un équipement de service public fait entrer les partenaires publics, dans un mécanisme d’endettement»*, a expliqué Rousset. Ayrault va le priver de dessert.

* AFP du 25 avril 2012

Lu 227 fois