La lettre à Lulu
n°31 - déc

Pesanteur. Un calvaire, bonjour les dégâts





Un pilier de calvaire tombe, un enfant trinque. La commune vendéenne de Tiffauges vient d’être condamnée par le tribunal administratif de Nantes à rembourser les frais d’hospitalisation* d’un môme d’une dizaine de printemps en 1993, sérieusement blessé par l’accident du calvaire, sorte de totem d’obédience catholique, commémoratif d’un fait présumé remontant à une vingtaine de siècles. La commune avait l’entretien du monument à sa charge. Maintenant qu’on a la preuve que ces signes extérieurs de croyance sont porteurs de danger pour nos enfants, on attend une mesure de salubrité publique : l’abattage systématique du troupeau de calvaires français.

<I>* 168 175 F, selon Ouest-France du 11 octobre 2000.</I>

Lu 1552 fois













La Lettre à Lulu : Les protagonistes apprécieront... #ZAD https://t.co/UezZ6kH2Py
Vendredi 20 Avril - 08:28
La Lettre à Lulu : RT @Clyde_Barrow_: Ben ouais, l'écologie c'est quand on est accroché à un hélico à observer les hippopotames, tout en étant sponsorisé par…
Jeudi 19 Avril - 17:51
La Lettre à Lulu : RT @kaamikali: #zad #nddl cratère de Grenade dans le champ du rouge et noir. Et après c'est nous les ultras violents.... https://t.co/98FWB…
Jeudi 19 Avril - 17:50
La Lettre à Lulu : Un beau boulot de nettoyage et dépollution, pourtant. Avec restitution au propriétaire. Où est le mal ? https://t.co/efBIFE1xql
Jeudi 19 Avril - 16:28
La Lettre à Lulu : RT @KEMPFHERVE: #NNDL Sur France info : Quand il n’y a pas d’action de la part des forces de l’ordre, c’est calme sur la ZAD. Ça confirme…
Jeudi 19 Avril - 16:26