La lettre à Lulu
Lulu 97 - juillet 2017

Péter dans la soie

Voyante à nage


Vl’a t’y pas que le Voyage à Nantes prône l’anarchie en soie. Mais que fait la police textile ?


Cet été, sous les bois dorés du théâtre Graslin, décor précieux de l’opéra local et quintessence de l’art bourgeois, le Voyage à Nantes déploie un « drapeau noir mécanisé » en soie satinée, « objet mouvant captant la lumière environnante et révélant des formes nouvelles à chaque balancement ». Claquant mollement au vent factice, l’œuvre fasseyante de Nicolas Darrot s’appelle BLKNTRNTL, clin d’œil assumé au mouvement anarchiste de la Black International mais un peu raté côté référence historique (1). Cette transformation d’un symbole libertaire en amusement pour touristes est expliquée par le catalogue des festivités, capable du petit n’importe quoi : « Dans la lignée de sa symbolique anarchiste [ce drapeau] peut être perçu comme menaçant ou vindicatif. Il incarne également le fantôme de la baguette du chef d’orchestre, le son de l’étoffe en mouvement battant la mesure du temps... ». Faudrait savoir, si c’est anar, y a pas d’chef.

Comme les hyper Leclerc singeant les slogans de Mai 68, Jean Blaise a toujours aimé jouer avec la provoc et la récupération. Histoire de transformer des pratiques contestataires en purs objets de divertissement. On a eu le faux squat déglingue troué à la masse par des assistants d’Agnès Varda pour créer un décor copie conforme(2). Puis un bâtiment voué à démolition rebaptisé « Villa ocupada », tagué proprement par des graffeurs rémunérés(3). Après ces encanaillements, aucun problème pour se mettre au service du promoteur  Kaufman & Broad pour enrichir d’une œuvre d’artiste le projet immobilier haut de gamme du Carré Lafayette, dans l’ancienne caserne de pandores investie par des logements à 6 300 euros le m2, un showroom Ferrari et Maserati et un centre de sauna prout prout prestige.

(1)  Ce Black international est sous son vrai nom  l’International Working People’s Association (IWPA), créée par le congrès de Londres en 1881 et qui, contrairement à ce que raconte la pub du VAN, n’est pas le « premier groupe anarchiste de Londres à la fin du 19e siècle », d’abord parce que c’est une organisation internationale lancée par un congrès mondial, juste fondée à Londres, mais se développant aussitôt aux Etats-Unis notamment. Et ce n’est pas une première,  arrivant en second après la Première internationale, l’Association internationale des travailleurs, l’AIT première mouture qui vécut de 1864 à 1876. Mais bon quand on fait de la provoc d’artiste, on ne fait pas d’histoire.
(2)  « Le squat fait tache, ou pas », Lulu n° 78-79, décembre 2012.
(3)  « T’occupe, c’est rien », Lulu n° 85, juillet 2014.
Péter dans la soie

Lu 7 fois














La Lettre à Lulu : RT @lemonde_pol: Les membres du cabinet de l’Elysée ayant eu connaissance des actes de violence commis par #AlexandreBenalla auraient dû, a…
Jeudi 19 Juillet - 16:33
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: #photo: Il plie sa tente avec rage: "Vous n'avez rien compris ! Vous, les français, vous faites la guerre dans mon pays, et…
Jeudi 19 Juillet - 16:32
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: Scandale d'Etat et révélation qui arrive à point nommé pour les 2 ans de la mort de #AdamaTraore. Cette "affaire" est le po…
Jeudi 19 Juillet - 16:32
La Lettre à Lulu : Victoire des bleus, défaite de l'ordre La ville envahie par des délinquants, le manque à gagner est énorme pour les… https://t.co/wwSjxbWH7C
Mercredi 18 Juillet - 08:58
La Lettre à Lulu : La Lettre à Lulu n°101 sera demain chez les buralistes et nos dépositaires. Mais aussi d'ores et déjà en télécharge… https://t.co/G102SzYrWe
Lundi 16 Juillet - 14:57