La lettre à Lulu
Lulu 53 juillet 2006

Petit beur nantais. Zinédine de Nantes


Le saviez-vous ? Monsieur Zidane est un peu Nantais. Un tout petit petit peu.


Petit beur nantais. Zinédine de Nantes
Zizou citoyen d'honneur ! Dans la PQR (la Presse Qui la Ramène-pas-trop), on ne déroge jamais au sacro-saint «principe de proximité», qui veut qu'une info ne mérite d'être traitée que si elle concerne le bled d'à côté. Quand Zidane a annoncé le 26 avril dernier qu'il allait prendre sa retraite à l'issue du Mondial, à Presse-O on se devait de couvrir l'événement. Manque de bol, Zidane n'a jamais joué pour les Canaris. S'il a eu le culot de snober les jaunes, Presse-O révèle* qu'il y a tout de même entre le numéro 10 français et Nantes «une histoire particulière», peut-être même faut-il y voir «le signe du destin». Rien que ça.
Les faits sont irréfutables. Le footeux à tonsure a, excusez du peu, joué son «premier match en D1 avec Cannes à Nantes». Plus mémorable encore, il a marqué son «premier but au même niveau face au FCN». Et ce dernier fait de gloire mériterait bien une ligne dans tous les bons manuels d'histoire. Zizou a même connu «sa première titularisation en équipe de France à La Beaujoire». Si après tout ça, il ne devient pas citoyen d'honneur de la ville de Nantes…
N'étant plus à un «nanto-centrisme» près, le papier en rajoute encore une couche. Il se trouve qu'une ancienne gloire des Canaris, Gilles Rampillon, a été -hasard incroyable- directeur technique du football club de Cannes. À ce titre -re-heureuse coïncidence-, il avait découvert -vous z'allez pas le croire- le futur prodige alors âgé de seulement 14 ans. Tiré de sa retraite par Presse-O pour la cause, le sieur Rampillon nous délivre un scoop «hénaurme» : “Une fois à Cannes, le jeune Zidane est accueilli par un couple d'origine… nantaise”. N'en jetez plus, la coupe est vraiment pleine.
Et Presse-O de conclure, très solennel, que si Cannes «était allé chercher en 1982 un joueur», le sieur précité, «du côté de Nantes» pour devenir directeur technique du club, ce n'était « surtout pas par hasard ».
Le 7 juillet, Presse-O a trouvé une nantaise qui a gagné un concours à France-Football il y a deux ans et qui a rencontré -tenez vous bien- le Zizou national en vrai de vrai. Pendant deux heures, avec huit autres lecteurs ! Mythique ! Culte ! Ce qui est sûr en tout cas, c'est qu'à Presse-O le destin a vraiment le dos large. Vivement que se crée à Nantes un comité de préparation des festivités pour le bicentenaire de la mort de Zizou. Quoi, il est pas encore mort ? Ça doit être ça, jouer contre son camp.

Thierry Groland

* Le 27 avril 2006.

Lu 1810 fois













La Lettre à Lulu : RT @Clyde_Barrow_: Ben ouais, l'écologie c'est quand on est accroché à un hélico à observer les hippopotames, tout en étant sponsorisé par…
Jeudi 19 Avril - 17:51
La Lettre à Lulu : RT @kaamikali: #zad #nddl cratère de Grenade dans le champ du rouge et noir. Et après c'est nous les ultras violents.... https://t.co/98FWB…
Jeudi 19 Avril - 17:50
La Lettre à Lulu : Un beau boulot de nettoyage et dépollution, pourtant. Avec restitution au propriétaire. Où est le mal ? https://t.co/efBIFE1xql
Jeudi 19 Avril - 16:28
La Lettre à Lulu : RT @KEMPFHERVE: #NNDL Sur France info : Quand il n’y a pas d’action de la part des forces de l’ordre, c’est calme sur la ZAD. Ça confirme…
Jeudi 19 Avril - 16:26
La Lettre à Lulu : Et voilà la une #Nantes https://t.co/LPnbc8AWyM
Jeudi 19 Avril - 16:25