La lettre à Lulu
n°10 -avr

Photophilie. Luc Dejoie attaque dès le berceau



Aucun dictateur soviétique n’aurait osé, Luc Dejoie l’a fait. Le vénéré président du conseil général inflige sa trombine en page de garde du carnet de santé de tous les enfants nés en Loire-Atlan-tique. Comme s’il s’agissait d’un vulgaire document de propagande électorale. Il est vrai que Luc Ier de Loire-Atlantique ne badine pas avec son image. Les vice-présidents du conseil sont ainsi interdits de photo dans la presse locale, hors la présence du souverain.

Lu 2441 fois