La lettre à Lulu
Lulu 73 - juillet 2011

Pigeon volatil. Fuck ou Shima, un risque à prendre



Audencia, l’école de commerce supérieur, a un flair international remarquable. La une de son magazine hiver 2010 clame « Le Japon, un pays singulier » juste à côté d’un autre titre : « Dossier : choisir ses risques ». En pages intérieures, quelques citations à faire méditer aux patrons éclairés de Tepco et aux gestionnaires du nucléaire : i[« C’est aux dirigeants et aux actionnaires de décider. Il n’y a pas de vérité. Cela dépend aussi de la personnalité des hommes, de leur appétence et de leur aversion au risque. (...) En organisant la vision des risques, le risk management révèle les vulnérabilités de l’entreprise et conduit à la protection de ses intérêts. En cela, elle est productrice de valeur [et] permet à l’entreprise d’exécuter son business plan, même si l’environnement est volatil »]i. Honorable actionnaire, protège tes dividendes de la volatilité, même si le vent emporte un peu de douceur irradiante du soir.

Lu 138 fois