La lettre à Lulu
Lulu 68 - avril 2010

Poissonne d'avril ! Madame la déléguée aux droits des crêpes



Femme d'un ex

Poissonne d'avril ! Madame la déléguée aux droits des crêpes
Entre bien placé et déplacé, faut savoir se placer.
Annick Le Ridant le reconnaît, y'a comme un malaise : «Édith Coutant était nommée... euh non pas nommée, non, elle avait pas son arrêté ministériel. Elle est fonctionnaire, elle n'est pas sans savoir les règles. On m'a nommée à sa place, c'est une situation que je n'ai pas voulue. C'est dommage, ça ne va pas me faciliter la chose. On m'attend au tournant». En attendant, pas le genre à tourner autour du pot : «Ce n'est pas pour me déculpabiliser, mais des deux, qui a tout à perdre ? Elle reste fonctionnaire...» C'est vrai quoi, à la fin. Alors que la crêpe artisanale portera à jamais le deuil de son abandon des plaques chauffantes. «Quant à dire que je suis la femme d'un ex-député, c'est vrai, mais c'est déplacé. Pourquoi politiser ? Si on a besoin de son mec pour y arriver, maintenant... Et puis vous savez, je connais sur Nantes pas mal de "femmes de" (mais elles n'ont pas le même nom !) qui ont des postes bien
placés...»
On ne défendra jamais assez le droit des crêpières à la revanche sociale.

1 2 3


Lu 4130 fois