La lettre à Lulu
n°14 - sep

Pour vivre heureux, dépensons caché



De 1969 à janvier 1996, le précédent maire d’Aizenay (Vendée), deux premiers adjoints successifs et deux agents municipaux planquaient dans un coffre à la mairie et sur des livrets d’épargne ce que rapportait la location de terrains communaux. Ces fonds occultes payaient des frais de déplacements, des aides aux personnes en difficulté. En tout, 350 000 F en 27 ans. Ce qui n’en fait qu’une caissette. Le pire, c’est que cette dissimulation ne servait à rien : «Il semble que toutes les dépenses réalisées à partir de fonds occultes auraient pu être exécutées sans difficulté conformément à la loi et retracées dans le budget communal», selon la chambre régionale des comptes. Depuis plus d’un quart de siècle, Aizenay pratiquait l’occultisme inutile.

Lu 1964 fois













La Lettre à Lulu : RT @Fakir_: Une piscine à Brégançon pour préserver leur intimité. C'est vrai, quoi, les Macron ont droit à la protection de leur vie privée…
Samedi 23 Juin - 21:51
La Lettre à Lulu : RT @Maitre_Eolas: Mais bande de cretins l’AME n’est pas un cadeau fait aux sans papiers, c’est une mesure de santé publique. Vous préférez…
Samedi 23 Juin - 21:51
La Lettre à Lulu : RT @NONago_NDDL: Lundi, mardi et mercredi, chacun-e est conviée à un chantier nettoyage de la zone autogéré #zad #NDDL, c'est à dire: tu p…
Samedi 23 Juin - 21:50
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: « Il s’agit de savoir si on veut plus de fermes à taille humaine, des installations, des expérimentations agricoles. Les p…
Samedi 23 Juin - 21:49
La Lettre à Lulu : RT @KEMPFHERVE: Forte enquête de @Bastamag sur les 478 personnes tuées par la police depuis 1977. Dont 56 enfants ou mineurs ! La violence…
Lundi 18 Juin - 15:46