La lettre à Lulu
Lulu 104

Promenade de santé

All access


Bienvenue à la polycritique de l’Atlantique.


Le plein air, ça oxygène les poumons, c’est excellent pour tout, même pour les anciens qui viennent passer un scanner des poumons à la polyclinique de l’Atlantique*. Amener une dame de 92 printemps qui n’a pas la force de marcher tient du sketch, si ça n’était pas pathétique pour un établissement de santé tout neuf. D’abord, le parking, payant comme il se doit, on n’est pas dans le privé pour rien. Avec Kingspark, c’est royal, 4,50 € les deux heures, 25 € en cas de ticket perdu. Il faut donc laisser la dame dans la voiture, courir à l’accueil à 200 m de là, réclamer un fauteuil roulant, ah, y en a pas ici, voyez porte D. Là, la demande surprend mais on finit par trouver un fauteuil à roulettes dans un fond de couloir. Il y a comme un hic : un trottoir et cinq marches de trop, le fauteuil ne peut pas rouler du parking à l’accueil. Option 1 : faire le tour par une autre entrée de l’ensemble de bâtiments mais en se perdant dans les méandres. « Scanner 2 ? ». Les deux agents d’entretien ne savent pas où c’est. « Ben demandez au monsieur... » Qui ne sait pas mieux, sort son plan, ne trouve pas. De couloir à gauche en hall devant, on finit par y arriver, en dix minutes. Pour la sortie, autant demander à l’accueil. Le bon conseil, option 2, sortir par l’extérieur, longer la route (non, sérieusement ?) en plein vent, et un peu d’eau de pluie, c’est bon pour la peau. Le trottoir est approximatif, les roues tressautent aux jointures de ciment, ça fait massage vertical. On rentre dans le parking comme une voiture, mais sans ticket, entre le bout de la barrière et le trottoir, slalom entre les bagnoles qui errent à la recherche d’une place libre. Pas bien grave, la prochaine fois, option 3 : demander l’étage et hélitreuiller la dame en la passant par la fenêtre. Ah oui, penser à s’acheter un hélico.
Jacques Croulant
* Devenue Elsan-Santé-Atlantique en regroupant polyclinique, Institut de la main et les cliniques Saint-Augustin, Jeanne-d’Arc et Sourdille.

Lu 25 fois