La lettre à Lulu
Lulu 68 - avril 2010

Question subsidiaire Pauvre télé pinocchio



Le groupe TLSP, réseau des télés locales dites de «service public» ne se mouche pas du coude. Un communiqué* commente une étude maison, commandée à un consultant. Le réseau dont fait partie Télénantes auto-proclame que son secteur est vachement porteur, mais que «la situation pourrait encore être améliorée avec quelques décisions qui renforceraient le développement d’un secteur qui, contrairement à d’autres médias, ne bénéficie d’aucun soutien spécifique». Aucun soutien, vraiment? Gonflé, quand on sait que Télénantes en question, après avoir gobé sa rivale Nantes 7, palpe quelque 2,1 millions d'euros par an d'argent public. Ou alors «soutien spécifique», c'est à partir de 10 millions d'euros.

En dessous, ça compte pas. Si les télés locales se mettent à mentir comme des arracheurs de dents, elles sont mûres pour décrocher du sponsoring auprès des dentistes.

* 17 mars 2010

Lu 219 fois













La Lettre à Lulu : RT @frapdessins: #Remaniement La solution est pourtant évidente... https://t.co/vNVLWfMvcQ
Samedi 13 Octobre - 15:04
La Lettre à Lulu : RT @ijarjaille: A #Rennes et #Nantes, Vinci profite à plein de l’abandon de #NDDL. @MediacitesNtes a consulté en exclusivité un rapport de…
Jeudi 11 Octobre - 15:55
La Lettre à Lulu : RT @frapdessins: #5e_République : c'est plus ce que c'était ! #Macron #Benalla #Collomb https://t.co/m4lns8OWbf
Dimanche 7 Octobre - 19:00
La Lettre à Lulu : S’appelle comment ??? https://t.co/S3XeeYkXYA
Dimanche 7 Octobre - 18:58
La Lettre à Lulu : Kita et ses petits commerces... lire aussi https://t.co/LKp7CNRMW6 https://t.co/6FI3AMq67k
Vendredi 5 Octobre - 10:02