La lettre à Lulu
n°16 - fév

Rando. 0,91 F le déplacement



Si tous les chômeurs de La Baule* voulaient se faire défrayer le voyage pour un entretien de recrutement à l’autre bout de la France, ils n’auraient même pas 91 centimes par mois. Hormis les déplacements en Pays de la Loire par train régional, gratuits uniquement pour les chômeurs de longue durée, les moins de 26 ans, et ceux qui perçoivent moins de 102 F par jour, l’ANPE ne dispose que d’une enveloppe mensuelle de 5000 F, régulièrement vidée les cinq premiers jours du mois. Ce qui laisse trois semaines pour aller à pied à Paris ou à Lyon. Le chômage ? Une affaire qui marche.

<I>* Ils sont 5500 l’hiver, 3900 en saison estivale. </I>

Lu 1688 fois