La lettre à Lulu
n°23/24-été

Saint-Seb’ : lâche attentat des milices serbes



Joël Guerriau, le Saint-Sébastien des édiles-sur-Loire, avait annoncé la couleur pour le festival des Arts de la rue organisé, début juin, sur les îles de sa commune : "Associer concrètement les citoyens à cet événement majeur de la vie culturelle communale, telle est la volonté de la municipalité..." N’hésitant pas à passer des mots à l’acte, il publie un encadré de "dernière minute" dans le programme du festival : "La commission départementale "Grands rassemblements" exige que deux ponts supplémentaires d’accès aux Îles de Loire soient installés pour des raisons de sécurité. En raison des événements actuels au Kosovo, l’armée est dans l’incapacité de nous fournir des ponts. Cette situation nous oblige à engager une dépense imprévue de 300 000 F." Et d’instaurer aussi sec "une billetterie à un tarif modique demandant aux spectateurs de plus de 18 ans de participer à la prise en charge du coût que la sécurité impose." Dans les effets collatéraux, c’est toujours les populations civiles qui trinquent.

Lu 2288 fois