La lettre à Lulu
n°21 - déc

Tempérance. Les frais pas présentables



Il suffit que la Chambre des comptes hausse le sourcil pour que certains avantages soient sucrés. Ainsi depuis décembre 1997 et mai 1998, certains cadres du département de Vendée ne perçoivent plus de forfait de représentation (barème fixé par Philippe de Villiers soi-même) ni le remboursement de «produits alimentaires, vins et spiritueux». Aucun texte légal n’autorise les frais de représentation aux fonctionnaires. La Chambre des comptes note que la même remontrance a été faite lors du précédent contrôle en septembre 1994. Apparemment sans effet. L’ancien régime des privilèges a la vie dure.

Lu 2080 fois