La lettre à Lulu
Lulu 65 - juillet 2009

Total boute-en-train



Une voie ferrée traverse la raffinerie de Donges. Une vraie attraction pour le tourisme industriel, vu à travers la vitre des wagons. Une trouille pour
les élus de Donges. Depuis des années, ils alertent l’État sur cette bombe à retardement. Sans succès.
Et là, aujourd'hui, une occasion inespérée, avec l'investissement prévu par Total de 400 millions d'euros de travaux, mais soumis à condition: qu'on vire les rails de la ligne Nantes-Le Croisic. Total se donne cinq ans de réflexion pour lancer ou non le chantier. Pour le dirlo de raffinerie, le déplacement de la voie ferrée « est un point majeur pour un éventuel développement ».
Du chantage ? Non non. Juste une clause de sine qua nonobstant.

Lu 240 fois