La lettre à Lulu
Lulu 102-103

Tournage au lave-bus

Qu’est ce qui s’trame?


Séance cinéma permanent pour les chauffeurs de tram et de bus.


Les traminots sous haute surveillance. Au dépôt de Bêle de la Tan, une caméra a été légèrement réorientée en juin dernier, braquée sur l’entrée du local des machines à laver les bus et autres véhicules. La direction déplorerait des pare-brise brisés. « On pense que c’est la machine qui déconne », dit un conducteur. Du lave-glace au brise-glace, il n’y a qu’une nuance de verbe. La CGT écrit alors une lettre à la direction : « Après vérification par les élus CGT et confirmation par des maîtrises, l’angle de visionnage a été réglé de sorte qu’on voit les salariés rentrer dans les machines à laver, à la demande du directeur technique maîtrise d’ouvrage pour déterminer qui détériore le matériel ». Depuis une note de service a été pondue, légitimant cette entorse aux règlements.

À Lulu, voilà ce qui a été répondu : « Il n’y a pas une caméra pointée sur une machine à laver les bus (qui sont des machines situées sur les dépôts, généralement en extérieur, pour laver les véhicules, notamment les bus). Tous les sites de la Semitan (dépôts, ateliers, siège social) sont munis de plusieurs caméras de surveillance, et ce pour assurer la sécurité à la fois des installations, des véhicules mais aussi des personnels. »

Des fois que la machine à laver se mette à briquer frénétiquement le personnel...
Tournage au lave-bus

Lu 53 fois