La lettre à Lulu
Lulu 100

Tout doit disparaître



La Fnaim s’amuse : cette fédé des agents immobiliers a estimé la valeur des grandes villes françaises, si tous les apparts, burlingues, commerces étaient vendus d’un seul coup. Nantes vaudrait 41,5 milliards d’euros (Ouest-France, 19/08/17). Proposition : on vend tout, on rase et on plante une petite forêt. Du jamais vu : 1 140 arbres aux hérons cernés par les décombres d’une cité ratiboisée, ça en ferait pas, de l’attractivity ?  

Lu 18 fois