La lettre à Lulu
n°23/24-été

Travail au noir. Le bon temps des négriers



Recrutés par l’Insee, mais payés par la mairie, les 410 agents recenseurs de Nantes, ces petits pieds qui ont arpenté la ville aux mois de mars et avril, ont obtenu l’engagement royal d’être payés 52 heures fin juin pour environ 200 heures de boulot. La Ville, magnanime, leur a concédé 1000 F d’avance fin avril et accordé une minuscule rallonge après une semaine de manifestation. Vivement la gauche au pouvoir.

Lu 2290 fois