La lettre à Lulu
Lulu 96 - avril 2017

Tu me cherches ?


Recherche publique trouve profits privés.


Pour une entreprise, c’est le top : faire faire sa recherche & développement par l’université via sa filiale de droit privé de valorisation, « Capacités », société par actions simplifiée :  « Ses équipes d’ingénieurs-docteurs permettent aux entreprises, du grand groupe à la PME, d’externaliser leurs projets de R&D et de lever des verrous technologiques. En travaillant à leurs côtés à l’expression de leurs besoins, elles apportent des réponses sur-mesure pour accroître leur compétitivité. » Ingénierie et innovation, BTP, robotique, composites, biotechnologies ? La SAS Capacités puise dans les labos de recherche universitaires : compétences, brevets, process, tout le tintouin. Pour les entreprises, les coûts de recherche sont abaissés, les infrastructures étant déjà financées par les fonds publics. « Les boîtes utilisent les moyens de recherche publics pour leur R&D privée », résume une chercheure cégétiste. Mais quoi, puvé, priblic, on va pas s’arrêter à ces détails mesquins.

Lu 29 fois