La lettre à Lulu
n°23/24-été

Tulapavu. Cachez ce sein



Les lecteurs d’Ouest-France n’ont pas eu le droit à la page de pub réalisée pour l’industrie de l’habillement, publiée dans la plupart des quotidiens au printemps. Trop sexy. On y voyait le buste dénudé d’une jeune femme sur lequel était inscrit : "Si l’industrie de l’habillement disparaît, 120 000 Français se retrouveront à poil." François Régis a sans doute préféré garder ces jolis lolos pour son titre hard, que personne ne sait qu’il est à lui : "Paris boum-boum", le gratuit tombé en 98 sous contrôle de sa filiale Spir-communication.

Lu 2232 fois