La lettre à Lulu
Lulu 94-95 - décembre 2016

Un billet de neuf millions, ma sœur

Fonds baptismaux


Pauvreté et sororité gagnées par l’avidité pécunière...


Les bonnes sœurs font la manche. Objectif neuf millions d’euros (quand même). Les Petites sœurs des pauvres font du porte à porte à La Baule, mais au pays de l’ISF facile, pas sûr que le rupin n’ait pas des oursins dans les poches. Ces démarcheuses en soutane (on dit voile, même si le port du voile est réglementé en France), lèvent des fonds pour leur asile pour vieilles, à Nantes. Sur trois étages, elles s’en gardent un pour elles. La congrégation a commencé à faire de la retape avec un pauvre million de rien du tout, dégoté en vendant un bout de terrain au promoteur Bati-Nantes. Leur manque juste 88 % du budget. « Les travaux ont déjà commencé, la nouvelle maison sera livrée fin 2017 », explique sœur Marie-Bénédicte (France Bleu Loire-Océan, 25/07). Sur des blogs ultras, la destruction de la chapelle mochedingue du XIXe, abattue pour faire place au projet immobilier, fait hurler, cette destruction du patrimoine oubliant que « la France est la création de la conversion au catholicisme de Clovis il y a 1 500 ans de cela », partie prenante du « roman national, qui cimente l’appartenance à la France ». Et si la quête ne donne pas neuf patates, si le prêt bancaire n’est pas honoré, dieu y pourvoira.

Lu 40 fois