La lettre à Lulu
Lulu 102-103

Un management si émouvant

émoticones


Entreprise libérée, mon QI !


Un management  si émouvant
Bouffée d’émotion. Sponsorisé par Nantes métropole, le Forum ressources humaines intitulé « La part des émotions » s’est tenu le 9 octobre au CCO au pied de la tour Bretagne (bourrée d’amiante mais mélangeons pas). Moïra Mikolajczak, spécialiste en « compétences émotionnelles » et en « burn out parental » est venue causer de la gestion des émotions au boulot, moulinant colère, peur, tristesse, joie, mettant un prétendu bien-être individuel au service de la productivité de la boîte. Selon Moïra « l’émotionnel ça peut s’apprendre », martelant que « les compétences émotionnelles, ça se travaille, pour moins de chance de burn out et plus de performance » dans un environnement de « citoyenneté organisationnelle » et de « manager devenant leader facilitateur ». Tout un baratin largement taclé par l’analyse critique du bouquin d’une sociologue et un docteur en psycho, Eva Illouz et Edgar Cabanas, Happycratie, qui décortique l’injonction au bonheur et à la réalisation de soi, une « psychologie positive » sans la moindre base scientifique, nouvelle forme de pouvoir en entreprise ou à l’armée. Ils dénoncent la « mise en place d’une hiérarchie émotionnelle où les émotions négatives n’ont plus de place » avec une pression sociale culpabilisante pour avoir l’air toujours jovial, enjoué (comme dans une secte) et donc performant. Pour faire avaler l’inacceptable, mais avec le sourire.

Lu 13 fois