La lettre à Lulu
Lulu 42 - novembre 2003

Une deux. Les paras s’défilent



De Villiers perd 3500 figurants en costumes. Grosses manœuvres militaires en Vendée : 3500 paras mobilisés fin octobre. Philippe de Villiers s’est frotté les mains en imaginant une prise d’armes de ces troufions d’élite. Où ça ? Au Puy du Fou, pardi. Seulement voilà : depuis 1999, l’association du Puy du Fou a racheté les 41 hectares au Conseil général de Vendée. Aucune raison que les bidasses présentent les armes à un président d’association sur son terrain. Les petits camarades de l’UMP vendéenne n’ont pas supporté cette tentative de privatisation de l’armée française et l’ont fait savoir en haut lieu. Michèle Alliot-Marie n’a pas marché. De Villiers a toujours des problèmes avec les armées de la République.

Lu 2499 fois