La lettre à Lulu
Lulu 94-95 - décembre 2016

Vertou fait peuple

Précarrisme


La banlieue chic envahie par les gueux. Un tout petit peu.


Vertou, une des bourgades plus réfractaires à subir d’insupportables pauvres sur sa commune, se fait coincer par la loi SRU qui l’oblige à avoir 25 % de logements sociaux. En 2010, Vertou, hou hou, était lanterne rouge de l’agglo avec seulement 5,3 % de HLM. Fin 2015, un peu moins pire, 7,74 %. Mais loin du compte, Vertou choisit l’amende (on dit officiellement « arrêté de carence », ça fait moins coercitif). Le Vertavien propre sur lui préfère payer que de devoir désinfecter les chapeaux de roues de son 4 x 4 souillé par l’haleine du miséreux commun, perfide instigateur de la décote immobilière des nantis. Mais c’est fini tout ça : « Vertou. Logements sociaux : "La ville fait des efforts" » (Ouest-France, 29/09). Des efforts ? Un stade vendu à un promoteur pour y planter 21 maisons. Mais le Vertavien de souche est sauvé : « Le maire précise que ce projet comportera bien des logements sociaux. » Pluriel ? Donc au moins deux sur 9 869 logements à Vertou (recensement de 2013). Pourvu que ces 0,02 % d’efforts ne grèvent pas le trésor communal.

Lu 61 fois