La lettre à Lulu
n°20 - oct

Vroum. Le cours des cinquante autos



Rectificatif : la journée sans voitures, c’est avec. Un comble, l’initiative a permis à des constructeurs automobiles de faire leur promo sur le cours des 50 Otages en exposant leurs derniers modèles, dans des stands d’un jour aimablement proposés par la Mairie nantaise. Sur les seize véhicules en démonstration, figuraient trois Renault à essence, normales polluantes, trois Toyota à propulsion mixte essence et électrique, donc moitié normales polluantes, le reste marchant à l’électricité et au gaz naturel (qui ne sont pas à proprement parler des énergies propres, à la production ou à l’usage). Fièrement classée plus grosse ville à participer à l’opération après Paris, Nantes a fermé à la circulation 400 mètres du cours des 50 Otages pendant 13 heures, soit 0,05 % de l’ensemble de la voirie dans le périmètre communal. Mais attention, le dispositif était plus audacieux qu’on ne pense : c’était fermé aux autos dans les deux sens !

Lu 2004 fois