La lettre à Lulu
Lulu 89 - juillet 2015

Y a pu bon. Bureau Burundi, a pu !



Le rapatriarche des Rapays-de-la-Raloire a rapatrié rapido. Quelques rappels.


Si on rapatrie en Pays-de-La-Loire, c’est que la région est comme une patrie. C’est pas beau ça ? Mais il y a des patries moins bien parties. Exemple au Burundi qui a la chance et l’honneur d’accueillir une représentation régionale. Ce qu’on appelle dans le jargon officiel de la «coopération décentralisée». Comme ça pète, à la mi-mai Jacques Auxiette rappelle son petit monde en France-de-la-Loire. Sauf les salariés locaux, qui restent sur place à compter les points. Le bureau fermé était formé d’une salariée de la Région attachée territoriale détachée, de deux volontaires du service international et trois Burundais, petites mains nommées juste par un prénom... à la façon du bon vieux temps colonial où le boy n’avait pas plus d’état civil. «L’oncle de Joseph, l’un des membres burundais du bureau, qui s’occupe des sports, a été tué au début des affrontements», confie Jacques Auxiette**.

Bujumbura perd donc son ambassade des Ligéries, dont on se demandait bien ce qu’elle foutait là depuis 2008, si ce n’est pour vanter «la diplomatie des peuples et des territoires, ferment de liberté» dans de beaux rapports. Sur le papier, Auxiette et sa petite équipe s’occupent de tout, sport, environnement, santé, agroalimentaire. On rénove des terrains de foot, on construit une fabrique à glace à poiscaille, on forme des gardes forestiers, des toubibs, des infirmières, on essaie de mieux vendre le thé de là-bas. Une trentaine de projets par an. Ces échanges ont aussi permis à un élu* en vadrouille de sortir les vieux poncifs : «On a beaucoup à apprendre d’eux : malgré toutes leurs difficultés dans leur quotidien, ils conservent leur joie de vivre.» Y a bon Banania, ces gens-là sont si souriants, et la misère est quand même moins pénible au soleil... La délégation des Pays de la Loire a tellement bien appris que, depuis leur séjour en 2013, ses membres sourient tout le temps. La très secrète coalition des sectes ligériennes envisage de copier la méthode.

* François Morin, adjoint au maire, Saint-Clément-de-la-Place (49)
** Presse-Océan, le 14 mai 2015

Lu 6 fois













La Lettre à Lulu : RT @Nantes_Revoltee: Gros big up à L'Autre Cantine Nantes et aux nombreux nantais et nantaises qui organisent la solidarité concrète, alors…
Mercredi 8 Août - 08:11
La Lettre à Lulu : RT @canardenchaine: DEMAIN DANS LE CANARD Réunion secrète à l'Elysée avec les LR Juppé, Estrosi, Moudenc et la socialiste Johanna Rollan…
Mardi 7 Août - 17:13
La Lettre à Lulu : RT @canardenchaine: DEMAIN DANS LE CANARD Document : les félicitations du préfet de police à Alexandre Benalla
Mardi 7 Août - 17:11
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: URGENCE #NANTES: erratum expulsion en cours des exilé.e.s de l'ecole Leloup Bouhier. C'est à dire beaucoup de monde qui s'é…
Jeudi 2 Août - 19:59
La Lettre à Lulu : RT @askolovitchC: Le jour où un jeune homme éborgné, pas de chance, par un taser de la police, ou un(e) endeuillé(e) d’une bavure aura la m…
Jeudi 2 Août - 10:26