La lettre à Lulu
n°17 - avr

Y’ a quelqu’un ? CES, catégorie extrêmement subalterne



Y’ a quelqu’un ? CES, catégorie extrêmement subalterne
Une étude consacrée aux contrats emploi-solidarité en Pays de la Loire* évoque notamment le peu de cas fait aux petites mains sous contrat. Un cadre entre dans un bureau où n’est présente qu’une CES employée au secrétariat : «Mais il n’y a personne ici !». Pour celle dont le nom est personne, le rapport commente cette phrase comme une «violence symbolique qui nie son existence». Etre CES, c’est péjoratif. On ne vous appelle pas par votre nom. On dit «la CES». Ces petits boulots, il faudrait les rebaptiser «CSESS», contrat sous-emploi sans solidarité.

* Effectuée par le cabinet brestois Cibles à la demande de la Direction régionale du travail et édité en novembre 97.

Lu 1544 fois













La Lettre à Lulu : RT @lemonde_pol: Les membres du cabinet de l’Elysée ayant eu connaissance des actes de violence commis par #AlexandreBenalla auraient dû, a…
Jeudi 19 Juillet - 16:33
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: #photo: Il plie sa tente avec rage: "Vous n'avez rien compris ! Vous, les français, vous faites la guerre dans mon pays, et…
Jeudi 19 Juillet - 16:32
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: Scandale d'Etat et révélation qui arrive à point nommé pour les 2 ans de la mort de #AdamaTraore. Cette "affaire" est le po…
Jeudi 19 Juillet - 16:32
La Lettre à Lulu : Victoire des bleus, défaite de l'ordre La ville envahie par des délinquants, le manque à gagner est énorme pour les… https://t.co/wwSjxbWH7C
Mercredi 18 Juillet - 08:58
La Lettre à Lulu : La Lettre à Lulu n°101 sera demain chez les buralistes et nos dépositaires. Mais aussi d'ores et déjà en télécharge… https://t.co/G102SzYrWe
Lundi 16 Juillet - 14:57