La lettre à Lulu
n°22 - fév

Les brèves
. Stérile en la demeure



<font color='#FF0000' size='3'><B>Les brèves</B></font><BR>. Stérile en la demeure
La Crii-rad s’inquiète de la réutilisation des matériaux dits "stériles" en remblai de routes, voire de bâtiments. Vingt fois plus chargées en uranium, radium et plomb radioactifs qu’un caillou anodin, ces roches soi-disant "stériles" dispersent et propagent discrètement la radioactivité. A l’Ecarpière, sur la piste menant au point de rejet dans la rivière Moine, le rayonnement gamma de ces matériaux de rebut est entre "2,5 et 7,5 supérieur au niveau naturel". Le terrain d’un habitant de St-Crespin a été empierré avec ces "stériles" miniers. Une chape de béton de 10 cm protège l’intérieur du bâtiment, mais dehors, au pourtour du terrassement, le rayonnement gamma est 37 fois plus fort que si on avait charrié du remblai normal.

Lu 2350 fois