La lettre à Lulu
Lulu 44 avril 2004

Les brèves
Parlons vrai. Patron, mais pas trop



<font size='3' color='#FF0000'>Les brèves</font><BR>Parlons vrai. Patron, mais pas trop
Le 1er mars, le Medef 44 a tenu un dîner débat qui devait être présidé par le bon Branellec fraîchement déchu. 55 euros TTC pour le couvert et la conversation. Dans le cadre cossu de l’Abbaye de Villeneuve, aux Sorinières, les patrons ont fait venir Frère Samuel, “moine-écrivain-philosophe” - il fallait au moins ça - par ailleurs “intervenant fidèle des universités d’été du Medef” ; le moine penseur a glosé sur le “parlons vrai et osons transmettre vraiment notre expérience sans taire nos doutes ni nos échecs”. Rien que ça. Rongé par le doute et l’échec de ses boîtes, Branellec s’est fait porter pâle. Le moine fidèle a perdu un fidèle. Message de sympathie : si le brave Jean-Claude veut adhérer à AC !, les permanences d’Agir ensemble contre le chômage sont les mardis de 16 à 18 h, allée Baco.

Lu 1622 fois