La lettre à Lulu
n°32 - mar

Impayables petites mains . Les sous-soutiers de l’info

Les petites mains des quotidiens locaux ne veulent plus se faire marcher dessus. Alors que ça marche si bien. Émus d’apprendre que les bénéfices de Ouest-France ne cessent de s’élever vers les hauteurs célestes (1), les correspondants du plusgranquotidiendefrance voient aujourd’hui le trésor public leur ponctionner 10 % de...

Arsenarque. Trop de morgue autour d’un corps

Trois ans après, le suicidé de l’Arsenal est devenu un présumé pendu. Il n’y a peut être pas que l’enquête qui a été exécutée en toute hâte. Un mauvais souvenir remonte à l’arsenal d’Indret, avec la mention “Qualifications : meurtre ou assassinat”. L’instruction de la plainte contre X déposée au tribunal de Nantes le 26...

Pompl’art . De l’assassinat considéré comme un des beaux arts

Il y avait l’art pompier, il y a dorénavant l’art contemporain avec pompier. Le 19 décembre à 23 heures, une jeune femme qui passait devant la galerie de l’école des Beaux-arts de Nantes est prise de panique en apercevant derrière la vitrine un spectacle qui la glace d’épouvante : un bureau en désordre, des tables renversées,...

Des chiens ! Ayrault en a plein L’Hebdo

Ce n’est pas parce que la campagne des municipales est chiante comme la pluie que la presse doit se contenter de la météo. La nouvelle est tombée la veille du dernier conseil municipal de Nantes, à la une de L’Hebdo de Nantes* : “Ayrault condamné”. En guise de condamnation, le tribunal administratif a...

La souris folle. jean.luc-marc.com

La Souris folle se balade sur la toile. Pour débuter, quoi de plus normal qu’une visite de politesse aux sites des deux candidats à la mairie de Nantes ? Suivez le guide. Clic. jean-marc-ayrault.com. Depuis le temps qu’on se connaît, pas de manières, jean-marc.com, c’était peut-être déjà pris, un peu trop...

Ta mère en stat’. Les petites mains perdent pied

Ca se passe à une heure de mobylette de chez nous, c’est un cataclysme qui dépasse - et de loin - les très médiatiques plans sociaux annoncés dans les grandes maisons comme Moulinex ou Lu, et pourtant tout le monde, ou presque, s’en tape. Il est vrai que la déroute de l’industrie choletaise de la chaussure, qui vient de...

Trivial poursuite. Villiers, la vérité si je m’entête

Débouté, le Vicomte. Philippe le Jolis de Villiers de Saintignon vient de perdre en première instance un procès en diffamation publique qu’il a intenté au socialiste Pierre Regnault. Villiers n’aime pas qu’on ne l’aime pas. Au lendemain de la visite de Monsieur Hollande à la Roche sur Yon, il lit le journal du 13 mars 2000 et...

Les brèves
. L’école d’archi jetable

A bâtir près de la Cité judiciaire, la nouvelle école d’architecture devra répondre aux “exigences du développement durable”. 162 millions de francs sont consacrés à cette bonne idée. Au fait, ça dure combien, le durable ? Si on se réfère à la précédente architecture actuelle accueillant les apprentis architectes, la...

À l’eau ? Du Roscoät call girl

Si vous n’avez rien d’autre à faire que de faire des blagues au téléphone, composez le 02 40 41 92 27 et demandez Annick du Roscoät. Et demandez-lui pourquoi un numéro de la mairie de Nantes figure sur son tract des élections cantonales. Certes la présidente du minuscule mais très droitier CNI est conseillère municipale ...

En piste. Paponnette ici, Paponnette par là

Monique Papon, 67 ans aux prunes, pète le feu comme une jeunesse. Conseillère municipale et conseillère générale UDF de Nantes, virée de sa circonscription de députée en 1997 par le socialo Patrick Rimbert, colistière d’Harousseau en sixième position, Monique n’a pas l’intention de décrocher et claironne à qui veut l’entendre...
1 2 3 4 5 » ... 6