Nunuchipales

Scrutin, scrutine ! Vote-toi de là que je m'y mette. C'est l'air du moment. Avec ses petits bras et son esprit taquin, Lulu offre quelques couplets. Pas toute la chanson, juste de quoi reprendre les paroles les plus nunuches. Bienvenue en isoloire-inférieure. C'est nouveau, c'est La Lettre à Nunu - euh non, à Lulu -, accrochée à l'actu sur internet, au jour le jour, avant le premier tour. Un mini feuilleton à la petite semaine. Lulu, feignant ! Remboursez ! Ben justement, on n'a rien payé. Lulu est vraiment impayable (ce slogan est sponsorisé par une banque mais on sait plus laquelle).









Sur son compte twitter, le candidat FN Christian Bouchet a retweeté des trucs divers parfois sans rapport géographique avec sa campagne.

le Lundi 24 Mars 2014
Équation : mettez une chance pour Nantes en facteur. Multipliez par n'importe quoi. Sophie Van Goethem, une des candidates de droite à ces municipales, a choisi le très audacieux slogan « Une chance pour Nantes ».

le Samedi 22 Mars 2014
Attention, question pas fastoche. Qui a pu dire : « "Femen", par exemple, ce n’est pas du tout mon truc » parmi les candidates au premier tour à la mairie de Nantes ? La réponse dans « L'Observatoire du Bonheur », un site réalisé par les étudiantes et les étudiants d'InfoCom à la fac de lettres. Allez, faut jouer. Alors, qui ?

le Samedi 22 Mars 2014
La photo fait foi. Et même profession de foi. Ce type en bas à gauche*, avec sa peau bleue noire aux connotations proches du négatif et son regard éclairé par en-dessous au néon intergalactique, c'est le fondé de pouvoir d'ET.

le Vendredi 21 Mars 2014
Au Pellerin, une liste pleine de recollés, avec une star canine.

le Vendredi 21 Mars 2014
L'Atelier des élections propose aussi des comparateurs de programmes, et du « live factchecking », exercice consistant à recouper en temps réel la véracité des bobards des candidats.  

le Jeudi 20 Mars 2014
II paraît que le paysage de la campagne est un désert numérique. Quelques geeks veulent y remédier.   

le Jeudi 20 Mars 2014
Il est pas mal, Philippe Seiller, le candidat UMP à Rezé. Il propose ni plus ni moins qu'un truc trop génial pour les ados : « mettre à disposition des espaces de créativité et d’expressions musicales, culturelles ou simplement de convivialité, sécurisés et en dehors de toute contrainte ».

le Mercredi 19 Mars 2014
Il est bien, Philippe Seiller, le candidat UMP à Rezé. Il propose de planter un arbre à chaque naissance. Avec un peu plus de 500 pontes de gniards par an, ça fait dix milliers d'arbres en vingt ans.

le Mercredi 19 Mars 2014
Les salauds de pauvres, faut que ça trime. Le programme de l'UMP Laurence Garnier prévoit des « travaux d'intérêt collectif » obligatoires pour « les personnes qui touchent des aides type CCAS ».

le Mardi 18 Mars 2014
Locataires en HLM aux Dervallières, ils n'en peuvent plus. Les jeunes qui squattent le hall de l'immeuble, les incivilités, la peur des chiens, les crachats... relate Ouest-France*. Pourtant, aucune plainte.

le Mardi 18 Mars 2014

Johanna Rolland ne supporte pas qu'on la traite de dauphine d'Ayrault. Quelle infortune ! c'est justement ainsi que la désignent tous les médias : Le Monde, Le Parisien, L'Express, BFMtv, Le Point, La Croix, Libé, Métro, France Info, Les Echos, et même Ouest-France qui cultive pourtant la tradition de ne jamais risquer de fâcher les châteaux. 


le Lundi 17 Mars 2014
Ça frôle le détournement de mineurs en milieu scolaire. Va pour les salades sur le développement durable, mais si les Verts se mettent à racoler à la récré, faut pas pousser. Fin février, un tract de Pascale Chiron oublié dans une école primaire a déclenché un plan d'alerte urgentissime. 

le Lundi 17 Mars 2014

Lors du colloque Eurocities, fin septembre 2013, les débats de la centaine de conférences et ateliers étaient participativement très bien cadrés. « Pas de parole un peu libre, surtout pas de question à la salle, dans aucun atelier. C'était la première fois que je voyais ça dans un évènement de débat, de fait surtout pas orienté vers le débat», se souvient un auditeur de ces discussions verrouillées. Nantes capitale verte hantée par le fantôme de ND des Landes, il était urgent d'instaurer le silence démocratique en co-construction.


le Jeudi 13 Mars 2014
Appel à la presse le 13 mars pour présenter un programme immobilier accueillant des artisans et des petites boîtes, avec un joli lapsus : « Dans le cadre du renouvellement urbain de la ville de Saint-Herblain, Loire Océan Développement est missionnée pour le parti économique. » Il manque une partie ou quoi ? À moins que ce parti économique n'ait pour programme le maximum d'économies, en se gardant de dépenser le moindre budget. Le tout calculé low cost. Finalement, c'est peut-être juste une coquille et qu'il faille lire le parti e-comique. Marrant mais virtuel.
* On trouve bien une fumeuse initiative néo poujadiste de « Parti économique français » lancé par un plombier chauffagiste charentais, Pierre-Philippe Giraud, mais ça n'existe pas, c'est juste une page Facebook. Likez le parti des ptits patrons.

le Jeudi 13 Mars 2014

Pour accrocher son vélo en ville, ça manque d'arceaux, d'appuis-vélos, de systèmes simples. L'asso Place au vélo a manifesté place Graslin où le nouvel aménagement urbain n'a rien prévu pour les cyclistes.


le Jeudi 13 Mars 2014

Pascale Chiron veut créer des « conseils nantais des enfants dans les quartiers » et transformer l'actuel conseil nantais de la jeunesse en « conseil municipal des jeunes ». En ajoutant un « conseil nantais des aînés ». Rien pour les entre deux âges ? C'est discriminatoire.


le Jeudi 13 Mars 2014

Pascale Chiron, candidate verte, prévoit un « conseil nantais de la santé environnementale », pour co-causer des particules fines qui empoisonnent l'air, et des antennes relais de téléphones portables. Il y aura une appli pour smartefone ? 


le Jeudi 13 Mars 2014

Jojo Rolland le jure, elle va « organiser des grands débats du futur sur l’avenir du territoire et ses mutations », mais aussi un « conseil nantais des usagers des espaces publics », des « ateliers citoyens » [qui existent déjà], un « conseil nantais de la nuit » et même refiler « des budgets d’investissement participatif auprès des conseils de quartier »... pour, faut pas exagérer, de « petits investissements ». On applaudit le financement des photocopies de comptes-rendus de réunions. 


le Jeudi 13 Mars 2014

Toujours Pascale Chiron : « un conseil d’usagers pour chaque grande politique publique : transports, déchets, énergie, eau, grands projets (CHU, gare, franchissements…) ». Et probablement un grand conseil des usagers de conseils d'usagers bien usés.


le Jeudi 13 Mars 2014





LATUéLULULU ?


> Vert et noir

L'Écho de la presqu'île, le 18 février 2014

«  Nous n’avons pas de sous, pas de localNotre carburant, c'est l’économie verte », annonce le Nazairien Gilles Denigot avec sa liste « Changeons la ville ». Et le journal commente : « L’ex docker repart au charbon ». Au charbon? Pour le tonnage du port, quand Denigot était syndicaliste dissident, c'était tout bon. Mais pour la verte attitude, on repassera. Houille houille houille... Pourvu que Denigot finisse pas en énergie fossile. 


> Na ! Na ! Na !

Ouest-France, le 7 mars 2014

Faut tout lire, dans le journal. Même les listes électorales. A l'avant dernière ligne des trois colonnes détaillant les noms de la liste droito-centriste Bouguenais pour tous. Jeannine Levêque, 56 printemps, 32ème sur 33 colistiers, est créditée de la profession d'« aide-mégère ». Paraît que ça gagne mieux que vieille chouette stagiaire.


> Épreuve reine

Presse-Océan, le 16 décembre 2013

Les élections, ça vous fiche sous pression. Reine de Nantes, c'est un truc de ouf. D'abord, le stress avant le discours de présentation. Témoignage à l'appui de la lauréate de l'année, Maryne Bibard. Et puis avant de monter sur le char de la Mi Carême en coinçant le sourire réglementaire tout le long du défilé, elle a été « choyée de cadeaux (bouquet, écharpe, parapluie, foulard, bon d'achat, affiche du carnaval) ». Une telle pluie de cadeaux, c'est incroyable. Heureusement qu'on lui a refilé un parapluie.


> Machin machine

Le Monde, le 13 février 2014

François Delarozière, concepteur des machines, venu de Toulouse à Nantes avec Royal de Luxe en 1989, vit désormais à Toulouse. Où ses projets largement subventionnés rencontrent les mêmes critiques qu'à Nantes. Là-bas aussi, c'est les élections. Un entrepôt toulousain en construction pour rapatrier ses 200 machines est l'objet de polémique électorale. Copinage avec le maire pour l'opposition. Son Minotaure prévu pour octobre 2013 est resté dans les cartons. 2,5 millions d'euros de commande publique, ça fait tousser. Le maire craignait que le coût du machin soit porté à ses comptes de campagne. Les écolos ont gueulé contre la construction de cette énième machine par les ateliers nantais de la compagnie La Machine que dirige justement Delarozière. À quand La Machine en Chine ? Ça rime, on peut avoir une subvention ?


> S'en foutent

Ouest-France, le 3 février 2014

L'hiver 54, il faisait frisquette. 60 ans après l'appel de l'abbé Pierre et des communautés d'Emmaüs, cérémonie en petit comité, dans la rue comme il se doit, place du Commerce, ce 1er février. Les élus ont brillé par leur absence. « Ce matin-là, les personnalités étaient ailleurs : aux Folles journées ou en mairie et préfecture où Jean-Marc Ayrault remettait des légions d'honneur. » Entre soixantenaire, légionnaires et pauvres hères, Ayrault a choisi, de rester au chaud. Nananère.








Partager ce site


Facebook
Twitter
Rss
Mobile