Nunuchipales

Entre deux tours de passe passe ton tour


On ne peut pas connaître le goût de l'abstention par le récit des politologues avisés, les experts et les sachants. Petit tour d'horizon d'entre deux tours. Sachant que...

L'hameçon ne prend pas
Un scoop : une majorité d'abstentionnistes ne pratique pas la pêche à la ligne. Mais combien ? Alors là, mystère et boule de rien. La preuve, ce chiffre n'est pas disponible en ligne.


C'est pas d'la soupe c'est du prorata
Petite leçon d'érosion à coup de « sachant que ». On commence par Nantes qui compte quelque 283.000 habitants (ça rentre, ça sort, on ne peut pas garantir deux chiffres après la virgule). Sachant que... Sur cette population, 223.000 ont plus de 18 ans et sont donc en âge d'être inscrits sur des listes électorales, mais en fait non, pas tous : ils ne sont que 181.897 inscrits, pas plus. C'est pas tout : sur ce décompte, pas plus de 99.120 votants se sont déplacés jusqu'aux isoloirs dimanche dernier, parmi lesquels on décompte 2.902 blancs et nuls. Ce qui veut dire que sachant que les candidates retenues ne sont portées que par 96.218, soit 43% de la population en âge de voter... Soit moins d'un adulte sur deux, c'est arithmétique. Vérifiez, comptez autour de vous dans votre salle à manger, corrigez des variations saisonnières et vous verrez que 43 %, c'est moins d'un sur deux. Il est conseillé de se couper 7 % (une oreille, plus un orteil, ça suffit ?). Sachant que – on y revient donc au second tour, donc, les candidates se partageront plus ou moins en deux ces miettes de voix... Ça fait pas lourd, question représentativité. Un pour quatre. Sachant que les promesses électorales sont inversement proportionnelles au quota de prorata des desiderata, calculer la dose d'errata, et taratata.


Les absents, comptez vous
Première question : doit-on considérer ceux qui ne votent pas comme des absents ou des absentéistes ? En tous cas, ils ont gagné. Au moins gagné 6 points par rapport à la moyenne nationale*. L'abstention, qui décroche un record avec 38 % dans toute la France, explose à 45,5 % des inscrits à Nantes. Ce qui ne tient pas compte des gens en âge de voter et qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Réalisé du 6 au 8 mars dernier, un sondage TNS Sofres s'était un tantinet planté, prédisant une abstention à 41 % seulement, ce qui est déjà copieux. On s'abstiendra de commenter.
 
*Neuf millions de personnes environ ne se sont pas rendues aux urnes ce dimanche pour le premier tour de ces municipales en France. L'abstention tourne à 38 %. Sans compter le fait que près de trois millions de Français ne sont pas inscrits sur les listes électorales.


Vieux bobobou
Pas une surprise : l'abstention est la plus forte dans les bureaux situés dans les quartiers populaires, Dervallières, Bellevue, Malakoff, quartier Nord. Les candidats et -dates doivent se la jouer très modeste, rejeté-es ou élu-es par une minorité, soit un pourcentage partiel de ces 54,49 % de votants, essentiellement des vieux, des bobos et des bourges. Nantais et nantis sont dans un bateau. Pince mi tombe à l'eau. Qu'est-ce qui reste ?



Rédigé le Jeudi 27 Mars 2014 à 11:00 | Lu 394 fois | 0 commentaire(s)






LATUéLULULU ?


> Vert et noir

L'Écho de la presqu'île, le 18 février 2014

«  Nous n’avons pas de sous, pas de localNotre carburant, c'est l’économie verte », annonce le Nazairien Gilles Denigot avec sa liste « Changeons la ville ». Et le journal commente : « L’ex docker repart au charbon ». Au charbon? Pour le tonnage du port, quand Denigot était syndicaliste dissident, c'était tout bon. Mais pour la verte attitude, on repassera. Houille houille houille... Pourvu que Denigot finisse pas en énergie fossile. 


> Na ! Na ! Na !

Ouest-France, le 7 mars 2014

Faut tout lire, dans le journal. Même les listes électorales. A l'avant dernière ligne des trois colonnes détaillant les noms de la liste droito-centriste Bouguenais pour tous. Jeannine Levêque, 56 printemps, 32ème sur 33 colistiers, est créditée de la profession d'« aide-mégère ». Paraît que ça gagne mieux que vieille chouette stagiaire.


> Épreuve reine

Presse-Océan, le 16 décembre 2013

Les élections, ça vous fiche sous pression. Reine de Nantes, c'est un truc de ouf. D'abord, le stress avant le discours de présentation. Témoignage à l'appui de la lauréate de l'année, Maryne Bibard. Et puis avant de monter sur le char de la Mi Carême en coinçant le sourire réglementaire tout le long du défilé, elle a été « choyée de cadeaux (bouquet, écharpe, parapluie, foulard, bon d'achat, affiche du carnaval) ». Une telle pluie de cadeaux, c'est incroyable. Heureusement qu'on lui a refilé un parapluie.


> Machin machine

Le Monde, le 13 février 2014

François Delarozière, concepteur des machines, venu de Toulouse à Nantes avec Royal de Luxe en 1989, vit désormais à Toulouse. Où ses projets largement subventionnés rencontrent les mêmes critiques qu'à Nantes. Là-bas aussi, c'est les élections. Un entrepôt toulousain en construction pour rapatrier ses 200 machines est l'objet de polémique électorale. Copinage avec le maire pour l'opposition. Son Minotaure prévu pour octobre 2013 est resté dans les cartons. 2,5 millions d'euros de commande publique, ça fait tousser. Le maire craignait que le coût du machin soit porté à ses comptes de campagne. Les écolos ont gueulé contre la construction de cette énième machine par les ateliers nantais de la compagnie La Machine que dirige justement Delarozière. À quand La Machine en Chine ? Ça rime, on peut avoir une subvention ?


> S'en foutent

Ouest-France, le 3 février 2014

L'hiver 54, il faisait frisquette. 60 ans après l'appel de l'abbé Pierre et des communautés d'Emmaüs, cérémonie en petit comité, dans la rue comme il se doit, place du Commerce, ce 1er février. Les élus ont brillé par leur absence. « Ce matin-là, les personnalités étaient ailleurs : aux Folles journées ou en mairie et préfecture où Jean-Marc Ayrault remettait des légions d'honneur. » Entre soixantenaire, légionnaires et pauvres hères, Ayrault a choisi, de rester au chaud. Nananère.








Partager ce site


Facebook
Twitter
Rss
Mobile